Gli irriducibili: vitalba

Clematis vitalba

Clematis vitalba

vedere anche 10 agosto 2008

Ma ormai la poesia la devo comunque concludere

Mais un jour, dans le mauvais temps
Un jour qu’il était si sage
Il est mort par un éclair blanc
Tous derrière et lui devant

Il est mort sans voir le beau temps
Qu’il avait donc du courage
Il est mort sans voir le printemps
Ni derrière ni devant

(poesia di Paul Fort, musicata da Georges Brassens)

1 comment to Gli irriducibili: vitalba

Leave a Reply